Traductions

 

 

Facebook

'Demain, c'est loin', film de la quatrième promotion

 

Des les premiers mois à l'IFFCAM, nous, étudiants de la 4ème promotion avons initié un projet de film à l'étranger. Plusieurs destinations furent envisagées pour finalement retenir Madagascar. Les contacts scientifiques que nous avions sur place, et la remarquable biodiversité de l'île nous ont conforté dans notre choix.

Pendant un an, nous avons démarché un grand nombre de partenaires financiers (entreprises, EDF, conseil génèral, particuliers, Nature et Découvertes) et organisés diverses manifestations (Loto naturaliste, vente de calendriers, ateliers d''initiation au cinéma animalier...) afin de réunir le budget nécessaire. Après avoir douté à plusieurs reprises de la faisabilité du projet, nous avons finalement pu partir mais en effectif réduit.

 

L'idée initiale était de réaliser un documentaire ethno-animalier sur la création d'une aire protégée en suivant les travaux de deux jeunes scientifiques sur le terrain et l''implication des populations locales dans le projet.

En Août, nous avons finalement pu nous envoler à 6 vers Manompana, un village côtier au Nord-Est de Madagascar. Après quelques jours de repérage, nous nous sommes rendus compte que notre scénario différait de la réalité. Nous l''avons donc orienté sur l'exploitation de la forêt par les villageois.

Le séjour s'est déroulé en trois temps :

  • 10 jours à Manompana : où nous avons pu rencontrer différents acteurs du village (forgeron, boulanger, instituteurs, maire, chefs du village, charpentier, riziculteurs...)

  • 1 semaine dans la forêt d'Ambodiriana à 3h de marche du village : nous avons été surpris par la pluie, la boue et les sangsues omniprésentes. Malgré nos nombreuses sorties en forêt à la recherche d''animaux, nous n'avons aperçu que deux groupes de lémuriens, quelques caméléons et serpents ainsi que des oiseaux et des insectes. A la fin de l''hiver la faune malgache commence seulement à se montrer.

  • Les 7 derniers jours furent consacrés aux dernières interviews avec les villageois, à l'enregistrement de la bande originale avec des musiciens locaux et au tournage des plans d'illustration de la vie au village.

 

Au fil des rencontres et des interviews, notre point de vue s'est affiné pour finalement nous rendre à l'évidence : un mois ne suffisait pas à comprendre la complexité des enjeux économiques et vitaux d''un pays en voie de développement.

C'est à contre coeur, que nous avons quitté Manompana pour regagner Tamatave. Ce mois à Madagascar a été une formidable expérience pour nous tous, tant sur un plan humain que professionnel.

Actuellement, nous sélectionnons les meilleurs plans des 33h de rushs. Le montage débutera très prochainement. Nous espérons pouvoir présenter un pilote de ce projet pour le 25ème Festival International du Film Ornithologique.

Cette expérience nous aura permis de mettre en pratique la réalisation d'un documentaire de la production à la diffusion. Nous n'avons qu'une hâte, repartir sur de nouvelles réalisations...

Ne manquez pas le journal de bord du voyage écrit par Samuel Toutain, (président de l''association des étudiants, anciens et amis de l'Iffcam), avec au jour le jour le récit de cette aventure malgache illustrée de nombreuses autres photos prises par toute l'équipe ! (fichier PDF 5 Mo !)