l'IFFCAM est référencé sur le DATA Dock, site accessible à tous les organismes de financement de formation.

 

 

Travaux des Etudiants
travaux videos

 

travaux photos

 

Stages vidéo tout public

 

Traductions

 

 

Facebook

Portrait d'étudiants : Naoki Lembezat

Le tournage est terminé pour les Master 1 qui attaquent maintenant leur deuxième semaine de montage. Etudiant dans cette 10ème promotion de l’IFFCAM, Naoki nous présente aujourd’hui son projet de documentaire.

Présente-nous ton film :

« Ce film portera sur l’injustice avec comme personnage principal la limace pourra enfin se raconter dans un film, elle à qui on a si souvent coupé la parole, elle qu’on n’écoute jamais. Elle va s’ériger en porte parole des animaux visqueux, pas beaux, qu’on écrase, et à qui ne prête pas attention.

Elle veut pointer du bout de l’antenne que l’intérêt de l’Hommo Sapiens (qui prétend vouloir protéger la nature) n’est pas le même pour tous les animaux. De manière un peu superficielle, il porte son attention sur les animaux qui sont gros et charismatiques (et qui ne sont pas toujours les plus utiles).

Pourquoi, quand on n’a qu’un pied et qu’on a tendance à manger la salade d’autrui, on n’a pas le droit à la même considération que les autres ? »

Comment s’est passé ton tournage ?

« C’était compliqué… Et de manière un peu paradoxale, les limaces ont tendance à tout miser sur le physique. Le tournage a avancé beaucoup plus vite que les limaces !

Pendant l’hiver où elles se cachaient, j’ai fait pas mal de studio, ce qui m’a permis de me familiariser avec les limaces et de prévoir quels plans je pourrais avoir. Par la suite, j’ai beaucoup filmé à l’extérieur avec l’arrivée des beaux jours, procurant des lumières plus douces, plus naturelles. J’ai également pu filmer des comportements que je n’avais pas observés en studio. »

Et cette période de montage ?

« Ca s’annonce comme épique ! Ce n’est pas facile de tenir plus de 10 minutes (en durée de film) avec que des plans en macro et des limaces sans être trop répétitif et ennuyant. Je n’ai pas pu avoir tous les comportements que je voulais (à cause des périodes de tournage), mais j’ai beaucoup de matière. Donc je devrais pouvoir m’en sortir ! »

Il nous propose un teaser de son documentaire, avec quelques-uns de ses rush pour nous montrer ses protagonistes de l’histoire.

N.B. : Le montage n’étant pas terminé, le son n’a pas encore été travaillé.