l'IFFCAM est référencé sur le DATA Dock, site accessible à tous les organismes de financement de formation.

 

 

Travaux des Etudiants
travaux videos

 

travaux photos

 

Stages vidéo tout public

 

Traductions

 

 

Facebook

Finance participative

La finance quoi? La finance participative! L'appel à contributions. Lancer un film est souvent difficile. Il faut convaincre des financeurs divers et variés du bien fondé et de la faisabilité de notre projet. Elle permet cela car elle procure un apport financier au film mais également un public. Les contributeurs participent à la production car le sujet leur plait et qu'ils souhaitent le voir se réaliser. C'est un poids considérable pour l'équipe du film et pour d'autres partenaires financiers.
Vous pouvez donc vous aussi devenir "co-producteurs" de 2 films d'iffcamiens:

"Trait de vie" : (http://www.kisskissbankbank.com/trait-de-vie)
Ils et elles portent l'image de paysans et paysannes « hors du temps », de fous, de doux rêveurs. Pourtant c'est dans la recherche d'un bien-être et d'une échelle de vie plus humaine qu'ils développent leur savoir-faire. Ces débardeurs, maraîchers ou même céréaliers qui travaillent avec complicité auprès de leurs animaux de trait, dévoilent la réalité de parcours engagés, atypiques et sensibles. Ânes, chevaux et bœufs leur donnent l’énergie quotidienne dont ils ont besoin pour porter, tracter... mais surtout l'énergie de continuer leur métier. La liberté qu'ils inspirent relève d'une forte volonté pour réussir le pari qu'ils se sont lancés : prouver que la traction animale est encore pertinente et évolutive.
https://www.youtube.com/watch?v=3P_LROTyjAo

"Macareux moine, petit frère de l'Arctique" : (http://www.kisskissbankbank.com/macareux-moine-le-petit-frere-de-l-arctique)

Ça a quel goût le macareux ? Une question que se posent de nombreux vacanciers.

Après six mois passés au large, ce petit oiseau aux allures de clown revient au printemps sur les côtes pour se reproduire. Il se forme alors d’énormes colonies repeuplant les falaises. Emblème national, met convoité par les touristes, le sort de cet oiseau fait polémique en Islande. Car, depuis 2007, les macareux ne se reproduisent plus dans le sud de l’ile.

Un phénomène inquiétant qui suscite des interrogations. Qu’a pu perturber ainsi un rituel de reproduction qui perdurait depuis des centaines d’années ? Les pêcheurs qui récoltent toujours plus de poissons ? Les chasseurs qui perpétuent une tradition ancestrale ? Le tourisme de masse auquel on autorise tout ?

Un déséquilibre écologique qui lie étroitement l’homme et la nature, et où le déclin subit par le macareux moine fait tristement écho au sort de plusieurs autres espèces.