Stages vidéo tout public

 

 

Facebook

L'IFFCAM rencontre l'équipe des Saisons

Jeudi 14 Janvier avait lieu à Tours l'avant-première de Les Saisons, le nouveau film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud. Une partie des étudiants de l'IFFCAM s'y est rendue et a pu rencontrer les deux réalisateurs accompagnés de Stéphane Durand, co-auteur du film et intervenant à l'école. Hymne à la forêt de nos contrées, nous ne pouvons que vous inviter à aller voir ce film en salle à partir de la fin Janvier !

 

Projection : Le clan des renards, Dimanche 6 décembre 2015 à 16h30

projection clan des renards

 

Dimanche 6 décembre 2015 à 16h30 au Planétarium de Poitiers - Entrée libre

Le Festival International du Film Ornithologique présente : "Le clan des renards" réalisé par Anne et Erik Lapied, Prix du jury lors du 31ème Festival de Ménigoute 

La séance sera animée par Dominique Brouard, fondateur du festival.

Plus d'infos sur ce document

 

 

L'or bleu du Rajasthan, le film de la dixième promotion !

A l'IFFCAM une tradition s’entretient année après année. Chaque promotion réalise un documentaire à l'issue de ces deux ans de formation. Le Macareux Moine, le petit frère de l'Arctique, a été présenté lors de l'ouverture du festival de Ménigoute. Cette année, la dixième promotion s'intéresse particulièrement aux questions liées à l'impact de l'homme sur nos écosystèmes et se dirige vers le Rajasthan. Pour aider le projet à voir le jour, les jeunes cinéastes ont mis en place une campagne de financement participatif. Alors n'hésitez pas à les aider : http://www.kisskissbankbank.com/l-or-bleu-du-rajasthan

 

 

"En plein cœur de la région désertique du Rajasthan, une oasis pour la vie sauvage risque de disparaître. Le Parc National de Keoladeo, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, est la réserve ornithologique majeure d’Asie du Sud Est. Elle constitue un lieu d'hivernage et de reproduction exceptionnel pour une multitude d'oiseaux d'eau, migrateurs venus de toute l’Asie.


Depuis la construction du barrage de Panchna en 2005 sur la rivière Gambhir et le manque de pluie sur la région, l’alimentation en eau de cette réserve se raréfie. Tout un écosystème est en péril.
Certaines communautés locales se mobilisent et s’organisent pour la préservation de l’eau, de la vie sauvage, économique et sociale.

Notre enquête nous emmène à la rencontre des acteurs locaux et de cet écosystème fragile, afin de mettre en évidence les solutions pour concilier les enjeux humains avec les enjeux de protection de la biodiversité.
Ce documentaire propose une réflexion autour du partage de la ressource en eau, constituant les défis actuels majeurs à relever pour la protection des zones humides sur la planète."

Picci Toubab, où est ce que ça en est tout ça ?

invitation-soutenance-master2

 

L’ouverture du FIFO 2014 fut un grand moment pour le film et le reste de l’équipe. Le film était diffusé pour la première fois après plus d’une année de travail. Le public de Ménigoute, fin connaisseur nous a accueilli comme les Sénégalais, chaleureusement.

L’argent récolté par la vente des DVD a permis à une partie de l’équipe de retourner sur place en février 2015 et ainsi diffuser le film aux villageois. Un souhait que nous avons pu réaliser grâce à vous. Des villageois ravis de nous revoir, hilares lorsqu’ils s’apercevaient à l’écran. Au total, 4 projections rassemblant plus de 1200 personnes.

Depuis, les efforts conjugués de l’équipe pour qu’il soit vu payent. 

Après avoir parcouru le Poitou-Charentes en hiver (Angoulème, Niort par 2 fois avec plus de 150 personnes au moulin du roc, Poitiers, La rochelle, Zoodyssé…), après avoir fait une escale au FIFE (Festival International du Film Environnement à Paris), après avoir traversé l’atlantique pour se rendre en Guadeloupe au Terrafestival, le film poursuit sa migration à travers l’hexagone.

Comme le faucon crécerellette, il s’est récemment rendu dans 2 festivals dans le sud de la France.

John, Victor et Camille ont eu le plaisir de le présenter au festival « Ingénieuse Afrique » qui regroupe chaque année à Foix (Ariège) les arts africains (sculpture, peinture…). L’accueil des membres de l’équipe par les bénévoles a été incroyable.  Deux diffusions par jour conclues par des échanges appuyés. L’occasion aussi de retrouver le sabar et les rythmes de danse sénégalais.

Pendant ce temps-là, Thibaut et Marie se sont rendus en Corse où le film avait été sélectionné hors compétition au festival de Lama…Malgré la chaleur de l’ile, quelques personnes se sont déplacées pour échanger sur le film et le projet de création de l’espace naturel communautaire.

Et ce n’est pas fini, « Picci Toubab » sera présent dans plusieurs festivals les mois qui viennent. On espère vous retrouver toujours aussi nombreux  autour de ce beau projet et pouvoir multiplier les échanges avec vous.

 

Prochaines diffusions :

  • Toulouse : festival Africlap du 4 au 13 septembre
  • Besançon : festival des lumières d’Afrique 10 novembre

Si le film vous a plu ou que vous souhaitez le voir, aidez-nous à le diffuser, vous être notre meilleur outil. Pour ceux qui n’ont pas la chance d’être sur le passage du film, le dvd est disponible sur le site de la Scop « Grenier d’Images ». Alors n’hésitez pas !

 

Un petit résumé des dates que vous avez ratées :

  • Niort, le Moulin du Roc
  • Niort, L’alternateur, Grenier d’Images
  • La Rochelle, Médiathèque, LPO
  • La Rochelle, Maison des étudiants
  • Angoulême, Lycée du cinéma
  • Poitiers, Espace Mendes France
  • Valence, Festival tête en l’air
  • Paris, FIFE
  • Fois, Ingénieuse Afrique
  • Corse, Festival de lama
  • Ventrabrun, Association Ventalli
  • Aveyron, Fête de la Nature
  • Lezay, Semaine de l’environnement
  • Guadeloupe, TerraFestival
  • La Flèche, Association Fou de Nature
  • Montravers, La ferme du puyaume

 

 

Et pendant ce temps en ISLANDE...

Quelques images d’Islande de la 9ème promotion de l’IFFCAM qui réalise un film sur le macareux moine.

Vous pourrez découvrir le film en ouverture du 31ème FIFO à Ménigoute.

Soutenance MASTER 2

invitation-soutenance-master2

 

L’IFFCAM vous invite à la soutenance des films des masters 2 qui se tiendra à la salle romane de Ménigoute le jeudi 18 juin et le vendredi 19 juin à partir de 9 h 30.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finance participative

La finance quoi? La finance participative! L'appel à contributions. Lancer un film est souvent difficile. Il faut convaincre des financeurs divers et variés du bien fondé et de la faisabilité de notre projet. Elle permet cela car elle procure un apport financier au film mais également un public. Les contributeurs participent à la production car le sujet leur plait et qu'ils souhaitent le voir se réaliser. C'est un poids considérable pour l'équipe du film et pour d'autres partenaires financiers.
Vous pouvez donc vous aussi devenir "co-producteurs" de 2 films d'iffcamiens:

"Trait de vie" : (http://www.kisskissbankbank.com/trait-de-vie)
Ils et elles portent l'image de paysans et paysannes « hors du temps », de fous, de doux rêveurs. Pourtant c'est dans la recherche d'un bien-être et d'une échelle de vie plus humaine qu'ils développent leur savoir-faire. Ces débardeurs, maraîchers ou même céréaliers qui travaillent avec complicité auprès de leurs animaux de trait, dévoilent la réalité de parcours engagés, atypiques et sensibles. Ânes, chevaux et bœufs leur donnent l’énergie quotidienne dont ils ont besoin pour porter, tracter... mais surtout l'énergie de continuer leur métier. La liberté qu'ils inspirent relève d'une forte volonté pour réussir le pari qu'ils se sont lancés : prouver que la traction animale est encore pertinente et évolutive.
https://www.youtube.com/watch?v=3P_LROTyjAo

"Macareux moine, petit frère de l'Arctique" : (http://www.kisskissbankbank.com/macareux-moine-le-petit-frere-de-l-arctique)

Ça a quel goût le macareux ? Une question que se posent de nombreux vacanciers.

Après six mois passés au large, ce petit oiseau aux allures de clown revient au printemps sur les côtes pour se reproduire. Il se forme alors d’énormes colonies repeuplant les falaises. Emblème national, met convoité par les touristes, le sort de cet oiseau fait polémique en Islande. Car, depuis 2007, les macareux ne se reproduisent plus dans le sud de l’ile.

Un phénomène inquiétant qui suscite des interrogations. Qu’a pu perturber ainsi un rituel de reproduction qui perdurait depuis des centaines d’années ? Les pêcheurs qui récoltent toujours plus de poissons ? Les chasseurs qui perpétuent une tradition ancestrale ? Le tourisme de masse auquel on autorise tout ?

Un déséquilibre écologique qui lie étroitement l’homme et la nature, et où le déclin subit par le macareux moine fait tristement écho au sort de plusieurs autres espèces.

Le Macareux sous les projecteurs des Iffcamiens

La neuvième promotion a une petite annonce à vous faire :

« Le petit frère de l’Arctique », « le clown des mers »... C'est en mai prochain que nous embarquerons à la rencontre de ce drôle d'oiseau, qui partage sa vie entre mer et terre. Devenu aujourd’hui le symbole de l’Islande et l’icône de la Ligue de Protection des Oiseaux, ce petit pensionnaire des îles Vestman sait créer autour de lui un véritable engouement dès l’instant où il pose pied sur terre pour accomplir son cycle de reproduction.

Notre mission : s’immiscer dans l’intimité de la colonie, l'accompagner lors de son passage sur la terre ferme et partir à la rencontre d'hommes et de femmes qui ont su tisser des liens avec ces animaux.

Site internet du projet : http://iffcamislande.wix.com/projet-islande

Et l'appel au financement participatif : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/macareux-moine-le-petit-frere-de-l-arctique


Le plus beau pays du monde

Le plus beau pays du monde

 

Le plus beau pays du monde 2 était diffusé mardi 14 avril à 20h50 sur France 2.
Ce film, réalisé par Frédéric Fougeas et co produit par Boréales et AB production a réalisé une très bonne audience : 4,9 millions de téléspectateurs ; 19,8% de part d'audience ; meilleur score le mardi en prime en 2015.
Pour ce second opus, la société de production a renouvelé sa confiance à l’IFFCAM puisque plusieurs stagiaires ont pu vivre leur première expérience professionnelle, que d’anciens stagiaires sont devenus cadreurs, et que plusieurs professionnels
co-réalisateurs sur le film viennent de l’IFFCAM.
Au total une vingtaine d’étudiants ou anciens étudiants ont participé à la réalisation des deux films.

Vous pouvez revoir ce film magnifique en replay ici : http://pluzz.francetv.fr/videos/le_plus_beau_pays_du_monde_,121019454.html