Stages vidéo tout public

 

 

Connexion

Retour en Camargue

Au mois de novembre, notre promotion de Master 2 est partie réaliser un stage pour s’exercer au cadre durant une semaine en Camargue, dans le Marais du Vigueirat. C’était un tout autre milieu que celui de notre stage précédent en Brenne ! Et naturellement, ce ne sont pas les mêmes espèces que nous avons rencontrées.

Une véritable pléiade d’oiseaux nous y attendait. Flamands roses, aigrettes, hérons cendrés… mais également des espèces plus rares, tels que le butor étoilé ou encore le râle d’eau. Nous avons retrouvé les emblèmes de la Camargue, chevaux et bovins camarguais, ainsi que les impressionnants mastodontes que sont les taureaux espagnols. Les sangliers étaient aussi au rendez-vous.

Nous avons vu des gardiens rapatrier des chevaux sauvages et des taureaux. Mais ce qui nous a particulièrement marqué lors de ces expériences, c’est les couleurs flamboyantes et changeantes qui métamorphosaient parfois le paysage en peintures surréalistes.

Un beau matin s’est offert à nous un changement de temps pour le moins inattendu. Nous nous sommes levés pour partir en affût à l’aurore. Il faisait froid et le ciel était gris et lourd. Puis, quelques minuscules flocons ont commencé à pointer leur nez timidement, grossissant de plus en plus et toujours plus nombreux. On se serait cru au centre d’une véritable tempête. Une heure plus tard, les chutes cessèrent brusquement. L’épais manteau de neige se résorba sous les premiers rayons du soleil.

Pour conclure, ce fut de très bonnes expériences et nous avons pris beaucoup de plaisir à filmer dans le Marais du Vigueirat.

Céline

 

En direct du Sénégal

Maud, de la huitième promotion de l'IFFCAM, nous envoie des nouvelles du tournage !

Journal de bord d’une preneuse de son #1

2 février : départ pour Romish et moi à 9h. Isabelle et Sam (anciens étudiants) nous emmènent à Orly. Etrangement, on a bien dormi.
Chloé et Joachim (nos amoureux respectifs) nous accompagnent pour un dernier « au revoir ».
4h de voiture à causer avenir du doc animalier.
On est les premiers arrivés à l’aéroport, on discute making of, puis Reno, et enfin Vicdoudou.
Enregistrement des bagages fait, nous voilà dans le premier avion.
A Lisboa, on se laisse aller à une dernière pression, et hop on embarque dans le 2e avion.

 

 Arrivée : 1h du mat’ a Dakar, missions :
- Passer la douane : ok
- Retrouver (tous) les bagages : ok
- Changer le cash en francs CFA : ok
- Trouver Xin de Chine : c’est lui qui nous trouve et nous rentre dedans avec son chariot plein de bagages. Il a passé l’après-midi avec la cousine de Makha, le guide.
3h de taxi dans la brousse et les nids de (grosses) poules…
Quelques coups de klaxon plus tard, nos collègues se réveillent pour venir nous ouvrir.
Quelques embrassades aussi, et nous voilà couchés. Il est 6h30.



3 février : après une courte nuit, l’équipe 1 prépare son retour en France : au revoir(s), cadeau…
Discussions intempestives entre nous pour essayer d’accorder nos violons. Ca commencer à tirer pour Majella et Tibo.
Réunion express tous ensemble, 1e visite en brousse… et le soir…. C’est « sabarh » ! 3h de démonstration de danse. Pierro est devenu expert. Xin adore ! Il se lance ! On se couche tard dans la nuit…

4 février : coupure d’élec (et d’eau), la plus longue depuis le début…. Ça tombe mal, l’équipe 1 devait finir quelques back ups…
Les sacs s’entassent dans le kiosque. Le taxi est trouvé. Les cases se vident… et se remplissent des nouveaux venus.
Réunion avec les femmes du groupement : remerciements, quelques améliorations proposées pour la suite, et voilà venu le temps du départ.
Les sacs sont empilés sur le toit du taxi. Pierro subtilise le sifflet-boussole de John et lui « gâche son départ »…
L’équipe 2 peut « enfin » s’installer…, seule au monde….

En fin d’aprèm, Xin et Reno partent faire les courses avec les femmes et Makha.
Pierro, Vicdoudou, Romish et moi on décole pour Kousmar.
« Le plus gros envol » de faucons pour Pierro. On rentre à la nuit tombée.
Organisation en binômes prévue pour le lendemain et bière en discutant du « wélé wélé »…
On regarde les rushs en vrac et au lit !

5 février : levés 7h .
Romish et Victor partent filmer l’acacia, Xin et Reno l’arbre à fleurs, Pierro et moi on part à l’aventure de la brousse sonore !...
Retour  au campement : derush et sieste pour Victor un peu dans le mal et Xin dans le décalage horaire (plus de 30h d’avion pour nous rejoindre…)
Romish entreprend de nettoyer le pied vidéo de l’IFFCAM, Reno de filmer un écureuil au campement.
Vers 15h, Xin, Reno et moi on part en immersion pour 24h (au moins) dans les villages de Ndiaffatte…

Maud, ou Fatou N’diaye.

Stage de cadre des master 2

Au mois de Novembre, les Master 2, une semaine après leurs cadets, se sont aussi rendus en Camargue une semaine dans le but de réaliser un court film en groupe. Un exercice de terrain qui donne souvent de très jolies petites surprises. Voici le film de Yubin Xi, Frédéric Labie et Marine Maigné.

 

La huitième promo en tournage au Sénégal

C'est parti, après Madagascar, les Grues Cendrées, la Pologne et le Québec, c'est au tour du Sénégal d'être investi par une bande d'iffcamiens tout juste sortis de l'oeuf. Le sujet : la création d'un espace naturel communautaire au Sénégal, autour de l'île de Kousmar, dortoir de centaines de Faucon Crécerelettes l'hiver, les enjeux et difficultés d'une démarche participative. Plus d'informations sur le site internet du projet. Le tournage, qui va durer deux mois, va se dérouler en deux parties. La première équipe à partir est composée de Nicolas, Thibault, Marie, Pierrot, Jonathan, Camille et Majella. Le film que cette dernière a réalisé en fin de Master 2 est maintenant disponible sur internet, le voici :

Films de stage

Comme tous les ans, les Master 1 sont partis une semaine en stage sur un terrain propice à la prise de vue animalière. Cette année c'était la Camargue, en compagnie de deux cinéastes animaliers, Patrick Luneau et Thierry Thomas. Une fois le stage terminé, ils ont pour objectif de réaliser un petit film avec leurs premières images. Voici les deux premiers !

 

 

Après l'IFFCAM !

Le journal de la ville de Niort a consacré un article à Cyril Barnier, un ancien iffcamien de la quatrième promotion. Avec quatre autres collègues, ils ont monté un collectif d'entrepreneurs pour réaliser des films tout en gardant une volonté d'engagement en faveur de la protection de la nature et de l'environnement : Alternature média.

Parcours différent pour sa collègue, issue de la même promotion, Sarah Delben. Elle a participé au tournage du nouveau film de Luc Jacquet, sorti mercredi dernier en salle, Il était une forêt. Un beau film documentaire comme on en voit peu, et qu'il faut aller voir !

Troisième parcours, Samuel Guiton, (de la même promotion !) et Isabelle Dailly (troisième promotion) ont réalisé leur premier film pour la télévision. En collaboration avec deux autres iffcamiens, Lise Delahaut et Maxence Lamoureux, le film Une autre histoire vraie, suit l'aventure de deux retraités qui traversent une partie de l'Europe en tracteur. Il sera diffusé pour la première fois samedi 23 novembre sur France 3 Franche-Comté à 15h20.

Le même jour, à la même heure, le film collectif de la cinquième promotion, Des Grenouilles sur le toit, sera de nouveau diffusé sur toutes les antennes du pôle France 3 Nord-Est. Il revient à l'écran pour fêter le retour des grues chez nous ! Le film a été légèrement modifié, avec notamment trois minutes d'images inédites ajoutées !

Un FIFO aux couleurs de l'IFFCAM

Que s'est-il passé pendant le 29ème Festival de Ménigoute ? Tellement de choses qu'il est difficile de résumer. Pour ce faire une idée, quoi de mieux que la WebTV du festival, tenue par les étudiants de l'IFFCAM durant les 5 jours de l'événement. Une série de reportages et de plateaux riches d'informations. Notons tout de même, les prix remis à d'anciens Iffcamiens. Ainsi Marie Daniel et Fabien Mazzocco ont remporté Le Prix de la Protection de la Nature pour leur film Ô Papillons, tandis que Mathieu Lelay a remporté le Prix Jeunes Regards pour La Quête d'inspiration.

 

Le Festival de Ménigoute

Il commence demain, mardi 29 octobre, avec la projection du film collectif de la septième promotion, tourné au Québec l'année dernière ! Et dès mercredi matin, les films des étudiants de l'IFFCAM seront projetés à la Grimaudière, un aperçu :

FIFO, FIFOFF, EXPO...

Comme toujours, à l'approche du Festival de Ménigoute, l'IFFCAM, les étudiants et les anciens étudiants sont en effervescence. Ca tourne à tout va, ça organise, prend des photos, accroche des affiches, réalise des expos... Dans ce mouvement collectif, que retenir ?

 

Deux choses à ne pas rater pendant le Festival. Le collectif Moktok, constitué par la septième promotion iffcamienne a inauguré son exposition "Echappée en Terre Québécoise" vendredi dernier. Une exposition multimédia haute en couleur dont l'entrée est libre! Elle est ouverte du 23 Octobre au 27 Octobre de 14h à 17h et du 29 Octobre au 3 novembre de 10h à 19h et elle se trouve dans la salle d'exposition de l'IFFCAM !

 

Et bien sûr, comme tous les ans, les étudiants vous confie au Festival Off, la projection des films réalisés cette année ! Le programme des films est disponible ici, et voici un aperçu du tournage du film de Pierro Le Dû, Il était un jardin...