Stage “Filmer les animaux sauvages dans leur milieu”

Durée de la formation

5 jours / 35 h

Prochaine session

Du 30 mai au 3 juin 2022

Coût de la formation

• En autofinancement : 670€
• Avec financement au titre de la formation professionnelle : 1390 €
• Hébergement (option) : 260€
• Restauration (option) : 125€

Lieu de formation

Parc Naturel Régional de la Brenne

Effectif stagiaires

6 à 9

Publics concernés par la formation

  • Professionnels de l’image,
  • métiers de l’environnement,
  • particuliers,
  • entreprises

Prérequis pour la formation

  • Une pratique basique de la vidéo est exigée (allant au delà de la simple utilisation d’un smartphone)

Objectifs de la formation

Admission à la formation

1

Téléchargez et remplissez le bulletin d’inscription

DÈS QUE POSSIBLE
Formulaire d’inscription 2022 
Un acompte de 250€ vous sera demandé pour réservation.

2

Recherchez un financement

3

Recevez la convocation pour la formation

4

Bienvenue
à l’IFFCAM !

Intervenants dans la formation

Financement

Vous souhaitez faire financer cette formation par votre employeur, un OPCO ou Pôle Emploi, nous vous accompagnons lors de votre inscription et vous transmettons un plan de financement de votre formation.
Contactez nicole.devaux@deux-sevres.fr

Accessibilité de la formation

Pour obtenir des informations détaillées quant à l’adaptation de cette formation aux personnes en situation de handicap, contactez la direction de l’IFFCAM et/ou notre référente handicap afin d’échanger sur votre projet et votre situation personnelle :

Témoignages d’étudiants

Slide

L’IFFCAM m’a permis d’acquérir beaucoup de compétences nécessaires à la réalisation d’un documentaire nature, de l’écriture aux techniques de cadrage jusqu’à la post-production de films. Grâce à tout cela, j’ai aujourd’hui la chance de vivre du métier de réalisateur et de cadreur animalier.
Rémi Demarthon, Regard du vivant

Slide

L’école m’a initié à tous les corps de métiers qui existent dans le documentaire animalier. que ce soit l’écriture d’un projet, le cadrage, le montage, la prise de son ou encore le mixage et l’étalonnage. Je travaille aujourd’hui dans les équipes de Luc Jacquet depuis plus de 10 ans et cela n’aurait pas été possible sans le concours de l’Iffcam.
Sarah Del Ben, Icebreaker entertainment studio

Slide

L’IFFCAM a joué un rôle majeur dans ma jeune carrière de réalisateur. Si je réalise aujourd’hui ces films d’auteur diffusés à la télévision, projetés et primés en festivals, je dois beaucoup à cette formation unique. J’en garde des souvenirs exceptionnels aussi bien pour l’ambiance qui y régnait dans notre promotion que pour l’explosion de créativité et d’inspiration qu’elle a suscité en moi, mais aussi pour la confiance qu’elle a pu m’apporter dans la suite de mon parcours. Elle a véritablement donné du sens à ma passion pour le cinéma de nature. Aujourd’hui, la notoriété de cette école dans le milieu professionnel est très reconnue et les nombreux jeunes réalisateurs qui en sortent ont toutes leurs chances de s’installer durablement dans la profession, s’ils font preuve de suffisamment de rigueur, de persévérance et d’abnégation, car le talent ne fait jamais tout.
Mathieu Le Lay, réalisateur chef opérateur

0 %
des étudiants satisfaits ou très satisfaits
0 %
des étudiants recommandent la formation